Trois façons dont les entreprises se sont transformées durant la COVID-19

Les entreprises apprennent les unes des autres au milieu des changements survenant pendant la pandémie

Alors que tout le monde s’adapte à la vie au milieu de la pandémie, il en va de même pour les entreprises.

Elles travaillent ensemble pour trouver de l’inspiration, des outils et des pratiques exemplaires dans des endroits surprenants.

En étant ouverts d’esprit et en partageant des notes, les dirigeants utilisent les données et de nouveaux outils pour s’adapter rapidement. Plus qu’une simple tendance, cette nouvelle normalité aura des effets considérables et durables sur l’avenir des affaires et du monde.

Voici trois leçons apprises durant la pandémie :

1. Les industriels à distance

Les opérations à distance représentent un défi pour les entreprises industrielles. Les employés de première ligne n’ont pas accès aux mêmes outils que les travailleurs de bureau, ce qui crée un fossé entre le bureau et l’atelier. Les industriels explorent maintenant les manières dont ils peuvent appliquer les leçons tirées de l’espace de connaissances, accélérées en surmontant les perturbations causées par la COVID-19.

Des outils logiciels comme Honeywell Forge permettent aux entreprises de faire fonctionner les usines à distance. Tout d’abord, les données sont recueillies sur l’équipement et le matériel. Puis, les données opérationnelles sont fusionnées avec les données commerciales et stockées dans le nuage. Ensuite, les dirigeants peuvent exécuter des outils d’analyse appuyés par l’intelligence artificielle pour les aider à prendre des décisions mieux éclairées sur la façon de simplifier et d’automatiser les processus essentiels. En fin de compte, l’objectif est de rendre les opérations à distance aussi transparentes qu’elles ne le sont dans une installation.

2. Les travailleurs du savoir exploitent la culture de sécurité

Une chose que les entreprises industrielles connaissent le mieux, c’est la sécurité. Ces environnements sont simplement plus dangereux que les bureaux, nécessitant une culture de communications, des politiques et des programmes de formation qui maintiennent la sécurité et la productivité des travailleurs.

« Il m’est apparu que la sécurité a toujours été un domaine du monde industriel », a dit Que Dallara, PDG de Honeywell Connected Enterprise, dans une entrevue aux nouvelles. « Nous ne pouvons pas ouvrir une usine sans cela, mais c’est maintenant ce qui se produit dans les bureaux où la question urgente a été l’ergonomie. »

Les bureaux sont principalement composés de travailleurs du savoir, comme des comptables et des programmeurs. Ces travailleurs ont des emplois nécessitant des capacités de réflexion plutôt qu’un travail manuel. Entre les nouvelles réglementations sur la santé à cause de la COVID-19 et l’augmentation des préoccupations des employés, les bureaux doivent rapidement favoriser une culture de sécurité dans leurs efforts de retour au travail. Les directives relatives à la distanciation sociale exigent que les entreprises aient une compréhension approfondie de la façon dont leurs bâtiments sont utilisés, de la manière dont les gens se déplacent dans l’espace et de comment les systèmes de bâtiment assurent leur confort et leur santé. Cela nécessite des outils qui peuvent regrouper les données commerciales, des bâtiments et de sécurité pour orienter la prise de décision et les communications.

3. Les entreprises prennent de meilleures décisions, plus rapidement

Une chose que toutes les entreprises peuvent faire mieux, c’est de prendre rapidement des décisions et agir en conséquence. Du lancement de nouvelles opérations à l’introduction de produits, les entreprises ont tendance à avancer lentement et de façon méthodique. Bien que cela assure de bons processus, cela est de plus en plus trop lent pour la rapidité des affaires. La pandémie a forcé les entreprises à penser rapidement, à agir vite et à réduire ses craintes. Et c’est une bonne chose.

« Nous avons construit des usines de masques N95 en cinq semaines. Normalement, cela prend neuf mois », a déclaré Mme Dallara.

Ce nouveau sentiment d’urgence change même la façon dont nous construisons les produits. Honeywell a passé seulement deux semaines à élaborer un outil d’analyse afin de suivre son propre progrès en matière de retour au travail. Ensuite, il s’agissait d’une tâche simple de le transformer en un produit commercialement viable, dépassant largement le cycle de vie du développement d’un produit conventionnel. Les entreprises franchissent des pas de géants vers la philosophie agile de la culture de démarrage, ou, selon les mots de Mme Dallara, « nous assistons à l’accélération de l’avenir ».