Comment nous vivrons sur la Terre dans l’avenir

Avançons rapidement et voyons les prochaines nouveautés dans les secteurs importants. 

Mais grâce aux données, à l’automatisation et aux logiciels, la façon dont nous interagissons avec la planète sera plus intelligente et efficace.  

Voici ce qui va changer.

Nous dépendrons davantage des énergies renouvelables et des piles

Solar Panels

Ce qui va changer : La consommation d’énergie évoluera vers l’éolien et le solaire au fur et à mesure que ces sources deviendront plus économiques.

Ce que cela signifie : Le secteur du stockage de l’énergie – les piles commerciales – se développera rapidement pour stocker l’énergie exploitée à partir de ces sources renouvelables. Par exemple, les éoliennes peuvent uniquement emmagasiner de l’énergie lorsqu’il vente, et de la même manière, les panneaux solaires s’appuient sur la lumière du soleil pour générer de l’énergie. Des piles doivent stocker cette énergie pour que les clients puissent toujours allumer les lumières sans perturbation causée par la météo. « Le stockage de l’énergie rend les sources de ressources renouvelables fiables et disponibles sur demande », a déclaré Roopa Shortt, directrice du développement des affaires de Honeywell, qui se concentre sur les tendances du marché et les innovations technologiques afin de répondre aux nouveaux besoins énergétiques.

Les maisons et les bureaux deviendront des centrales électriques

Solar Panels

Ce qui va changer : Les bâtiments généreront leur propre énergie à l’aide de sources renouvelables. Cette production d’énergie locale fournira de l’électricité aux bâtiments avoisinants et contribuera au réseau électrique.

Ce que cela signifie : Les bâtiments auront une consommation nette zéro, en produisant autant d’énergie qu’ils en consomment. Ils seront dotés d’une variété de capacités locales de production d’électricité et de stockage d’énergie. Par exemple, ils auront des éoliennes sur les toits, des façades photovoltaïques, des générateurs biologiques, des générateurs de combustible conventionnels et des options d’entreposage comme des piles. Les logiciels optimiseront les sources d’alimentation en fonction de la façon dont les utilisateurs souhaitent optimiser l’utilisation de l’énergie à divers moments de la journée. « Les bâtiments intelligents seront autonomes et s’optimiseront automatiquement, leur permettant ainsi d’être indépendants tout en étant de précieux collaborateurs pour l’infrastructure de ville intelligente avoisinante », a affirmé Deb Learoyd, directrice de la gestion de l’offre de Honeywell, qui a plus de deux décennies d’expérience en matière de bâtiments connectés.

Nous voyagerons dans des taxis aériens électriques.

Urban Air Mobility Vehicle

Ce qui va changer : Avec plus de 150 entreprises travaillant furieusement sur des véhicules de mobilité aérienne urbaine, les années à venir verront une vague de nouveaux concepts de taxis aériens à alimentation électrique. Éventuellement, ils pourront voler sans pilote.

Ce que cela signifie : La mobilité aérienne urbaine décrit un nouveau système de transport aérien utilisant des avions électriques à décollage vertical pour voler à travers les zones métropolitaines. Le capital de risque afflue dans le secteur, et certaines des plus importantes entreprises travaillent déjà sur leurs troisième et quatrième versions de prototypes de véhicules. La plupart des entreprises envisagent d’éventuellement faire voler ces avions de façon autonome, afin d’éliminer le poids et les dépenses que représentent un pilote. Le reste de l’industrie aérospatiale se rééquipe pour cette nouvelle ère. Un sondage commandé par Honeywell suggère que le tiers des entreprises seulement dans le secteur de l’avionique développent des produits de mobilité aérienne urbaine, et que plus de la moitié d’entre eux font déjà l’objet d’essais en vol.

Les bâtiments utiliseront uniquement de l’énergie si cela est nécessaire

Building

Ce qui va changer : Les bâtiments répondront aux besoins émotionnels et rationnels des personnes qui les occupent. Cela signifie que de l’énergie sera uniquement consommée lorsque les bâtiments sont occupés, afin d’optimiser l’efficacité.  

Ce que cela signifie : Plusieurs capteurs exploiteront l’apprentissage automatique et l’intelligence artificielle pour offrir des espaces intelligents et intuitifs. Les bâtiments apprendront de leurs propres historiques de performance et de maintenance, afin de permettre une optimisation continue basée sur l’expérience.  Tous les systèmes seront connectés pour créer un lac de données afin de faciliter l’apprentissage continu – éclairage, ascenseurs, systèmes de protection contre les incendies et de sécurité. « Une approche centrée sur l’humain pour concevoir, expérimenter et gérer les bâtiments rendra ces derniers plus futuristes et permettra d’anticiper les besoins des humains », a affirmé Manish Sharma, directeur de la technologie de notre entreprise de technologies du bâtiment.