Évolution probable des conditions de vie sur la terre

Découvrons les évolutions à prévoir dans les secteurs industriels majeurs. 

Notre façon de vivre, de travailler et de voyager à l'avenir fera l'objet de modifications importantes.

Mais grâce aux données, à l'automatisation et aux logiciels, nos interactions avec la planète seront plus intelligentes et plus efficaces.  

Voici les évolutions à prévoir.

Nous dépendrons davantage des énergies renouvelables et des batteries

Solar Panels

Ce qui va changer : la consommation d'énergie s'appuiera davantage sur l'éolien et le solaire, car ces sources deviennent plus économiques.

Ce que cela signifie : l'industrie du stockage d'énergie ( batteries commerciales) se développera rapidement pour stocker l'énergie provenant de ces sources renouvelables. Par exemple, les éoliennes ne peuvent produire de l'énergie qu'en présence de vent et, de la même manière, les panneaux solaires dépendent de la lumière du soleil pour générer de l'énergie. Les batteries doivent stocker cette énergie afin que les clients puissent allumer les lumières et poursuivre leurs activités quelles que soient les conditions météorologiques. « Le stockage de l'énergie rend les sources de ressources renouvelables fiables et disponibles à la demande », déclare Roopa Shortt, directeur du développement commercial chez Honeywell, dont le travail porte principalement sur les tendances du marché et les innovations technologiques qui pourront répondre à de nouveaux besoins énergétiques.

Les maisons et les bureaux deviendront des centrales d'énergie

Solar Panels

Ce qui va changer : les bâtiments généreront leur propre énergie à partir de sources renouvelables. Cette production locale d'énergie fournira de l'électricité aux bâtiments avoisinants et alimentera le réseau électrique.

Ce que cela signifie : le bilan énergétique des bâtiments sera neutre, produisant autant d'énergie qu'ils en consomment. Ils disposeront d'une grande variété de capacités locales de production et de stockage d'énergie. Par exemple, ils disposeront de turbines éoliennes sur les toits, de façades photovoltaïques, de bio-générateurs, de générateurs à combustible traditionnels et d'options de stockage maison telles que des batteries. Le logiciel optimisera les sources d'alimentation en fonction de la façon dont les utilisateurs souhaitent optimiser l'utilisation de l'énergie à divers moments de la journée. « Les bâtiments intelligents seront autonomes et auto-optimisants, ce qui leur permettra de jouer le rôle de contributeurs indépendants et précieux pour l'infrastructure de leur ville intelligente », a déclaré Deb Learoyd, responsable de la gestion de l'offre chez Honeywell, ayant plus de deux décennies d'expérience en matière de bâtiments connectés.

Nous voyagerons en taxis aériens électriques

Urban Air Mobility Vehicle

Ce qui va changer :  avec plus de 150 entreprises travaillant intensément sur des projets de véhicules à mobilité aérienne urbaine (UAM), les années à venir verront l'émergence de nouveaux concepts de taxi aérien électrique. Ils pourront même éventuellement voler sans pilote.

Ce que cela signifie : la mobilité aérienne urbaine annonce un nouveau système de transport aérien utilisant des avions à décollage électrique vertical pour se déplacer entre zones métropolitaines. Des financements à capital-risque sont de plus en plus importants dans le secteur, et d'importantes entreprises travaillent déjà sur la troisième ou quatrième génération de prototypes de véhicules. La plupart des entreprises envisagent de faire voler ces appareils en mode autonome, éliminant ainsi le poids et le coût d'un pilote. Le reste de l'industrie aérospatiale est en cours de réoutillage en vue de cette nouvelle ère. Une enquête commandée par Honeywell indique qu'un tiers des entreprises de l'industrie de l'avionique développent des produits UAM, et plus de la moitié des ces entreprises ont déjà atteint la phase d'essais en vol.

Les bâtiments n'utiliseront de l'énergie que si nécessaire

Building

Ce qui va changer : les bâtiments répondront aux besoins émotionnels et rationnels de leurs occupants. Cela signifie que l'énergie ne sera consommée que lorsqu'ils seront occupés, optimisant ainsi leur efficacité.  

Qu'est-ce que cela signifie : plusieurs capteurs tireront parti de l'apprentissage machine et de l'intelligence artificielle pour fournir des espaces intelligents et intuitifs. Les bâtiments apprendront à partir de leurs propres antécédents de performance et de maintenance afin d'assurer une optimisation continue au fil de l'expérience.  Tous les systèmes seront connectés pour créer un réservoir de données propice à l'apprentissage continu : éclairage, ascenseurs, systèmes de protection incendie et systèmes de sécurité. « Centrée sur l'homme, l'approche de conception, d'exploitation et de gestion des bâtiments sera intelligente et visera à anticiper les besoins », déclare Manish Sharma, responsable de nos technologies du bâtiment.